16/03/2008

Le statut d'étudiant(e) infirmièr(e)

Ce qu’il y a de bien avec le statut d’étudiant(e) infirmier(e) c’est qu’il y a beaucoup de contraintes !!

 

Il y a tout d’abord l’école… ahhhh l’école ! oui oui on nous prend bien pour des écoliers parfois… (pas toujours fort heureusement).

Les journées de cours sont longues et parfois on se demande ce qu’on fais là alors que dehors il fait beau !

Les formatrices on toutes leurs atouts et leurs défauts (il y en a même on voit surtout leurs défauts) et les intervenants… médecins, infirmier(e)s, cadres… qui doivent se demander qu’est ce que c’est que cette promo !!… Il est vrai que dans certains cours quelques peu blasant… nous trouvons de quoi passer le temps… mots fléchés, sodoku, dessins, papotage… et j’en passe.

Vu de l’autre côté de l’amphi sa doit pas être très motivant pour faire un cours… je l’avoue !

 

Il y a ensuite les stages… un mois à chaque fois… un mois c’est court quand le stage se passe bien mais c’est très long quand il se passe mal.

Il y a toutes les sortes de professionnels mais ceux qui marquent le plus en général c’est ceux qui ont oublié qu’un jour eux aussi ils étaient étudiants… et que quand on est étudiant on a pas la science infuse et on ne sait pas tout faire. On est justement là pour apprendre.

Il y aussi les équipes qui te compte comme membre à part entière de l’équipe… en gros tu fais leur boulot, le boulot qu’elles ne veulent pas faire (surtout le nursing : les toilettes)… « ohhhh y’a l’élève ce matin ba sa va aller ! »

L’élève… nom qui nous est donné en stage… sympathique n’est ce pas ?!

 

Enfin… et fort heureusement il y a aussi tous ces moments qui font que l’on aime notre futur métier… ce qui nous raccroche et nous motive pour continuer. C’est un métier tellement riche.

Commentaires

Courage ma belle Je viens de lire tes 3 derniers articles...et c'est sur que des fois, on aurait bien envie de baisser les bras! J ai connu ça moi aussi...des stages demotivants avec des IDE pas sympa du tout, des cours par centaine à en faire une indigestion, des coup de blues, la fatigue...et puis...ce regain d energie qui nous rappelle qu on fait tout ça pour avoir un super metier,pas super bien payé mais tellement enrichissant!
Prend courage! Ne baisse pas les bras...pas maintenant!
Bisous tout plein
Mél

Écrit par : Mél | 17/03/2008

sacré vie Ah là là M, ça va mal aller!!!!

Il faut que tu m'influences il y a quelques mois pour que j'arrête mes études très très intéressantes de géographie. Le motif : tu ferais un bon infirmier, t'as l'esprit infirmier mon bon Quentin !

Alors moi je te crois, je plaque tout, et je me décide à passer le concours.

J'ignorais totalement qu'il y avait toutes ces contraintes ! C'est quoi ce travail miss? MDR
Tu m'as pas prévenu. C'est pas bien ça lol.
Bon ça va pour les cours nuls, j'aime bien dessiner et je me suis mis au sudoku. T'as de la chance !

Sacré toi! Quand on dit qu'il faut se méfier des femmes !!


Super blog, continue comme ça, et peut-être à l'an prochain dans le club des étudiants infirmiers!

Écrit par : Quentin | 17/03/2008

Hello Je passe te souhaiter un excellent week-end de Pâques.
N'oublie pas de chercher les oeufs dans le jardin !
A bientôt
Amitié
Bisous

Écrit par : lagaffe | 22/03/2008

Ce qui est décidément sûr que c’est une profession tout à fait riche en émotions de toute sorte. Je vous souhaite d’en recevoir les plus positives.

Écrit par : Morgan - Hôtels à Bruxelles | 05/07/2009

Les commentaires sont fermés.