28/05/2008

Quand je parle de ma passion, moi je dis « nous »

 209385655
On s’est connu au jeunes sapeurs-pompiers, au sport
On s’est jaugé, on s’est parlé, ces petits débuts qui valent de l’or
La vie a fait qu’on s’est revus
L’envie a fait qu’on est restés ensemble autant qu’on a pu
Sentant que ça allait nous booster
On a su dès nos débuts qu’y avait quelque chose de spécial
Mes collègues m’ont convaincu que leur présence m’était cruciale
Alors on se souffle dans le dos pour se porter les uns les autres
On s’est compris sans même s’entendre chaque fois qu’on a commis de fautes
Et puis c’est en équipe qu’on a traversé les inters
Et les étés ensoleillés, les barres de rire et les galères
Ils me sont devenus indispensables comme chaque histoire a ses héros
Ils sont devenus mes frangins, mes copains , mes frérots
On forme un bloc où l’intégrité ne se pratique pas à moitié
Et je reste entière aussi parce qu’ils ne m’ont jamais diminué
Au cœur de cette caserne ils m’ont bien ouvert les yeux
Pour éviter les pièges à loup des jaloux envieux de notre jeu
J’aurai jamais assez de salive pour raconter tous nos souvenirs
Ils ont squatté dans mon passé et seront acteurs de mon avenir
On a tellement d’histoires ensemble que j’ai l’impression d’avoir cent ans
On se dépense beaucoup sous l’œil parfois inquiet de nos proches
L’adversité on la connaît, on en a fait un parent proche
On a tellement squatté à la caserne qu’on croirai qu’on y habitais
C’était notre coffre fort, où toutes nos idées s’abritaient
Avec eux j’ai moins de failles, avec eux je me sens de taille
Avec eux on a écrit quelques belles pages de notre histoire
Et je vous assure que c’est pas fini, suffit de nous voir pour le croire
A vouloir faire des trucs ensemble en fait ce qu’on a le mieux réussi
C’est de fabriquer une amitié, potes à perpète et sans sursis
Avec eux on se cherche tout le temps
On est toujours aux quatre cents coups
Je crois que c’est avec eux que j’ai passer le plus de soirées
Certaines en inters, d’autres bien réussies, la plupart à se marrer
Leur présence m’est essentielle, elle aide à se tenir debout
Notre rêve se conjugue au pluriel
Cette passion c’est une autoroute avec de belles destinations
Elles sont toutes bien indiquées et ça devient vite une addiction
Ça ressemble un peu à l’amour mais en moins dur je vais m’expliquer
C’est plus serein, moins pulsionnel donc forcément moins compliqué
Parait que l’entourage ça change vachement et que t’as la cote
C’est pour ça que c’est rassurant d’évoluer avec ses potes
Quand je parle de ma passion, moi je dis « nous »
 
 Petit texte que j'ai fait en modifiant les paroles de la chanson "avec eux" de grand corps malade.

10:19 Écrit par M dans Pompier | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : passion, sapeur-pompier |  Facebook |

25/05/2008

Les petites aventures de mes gardes!

Ce qu’il y q de bien dans ma garde c’est qu’on rigole bien… tu peux être sur qu’à chaque garde il y en a une de faite !

En voici quelques exemples :

 

Un soir de retour d’inter environ 2h du mat d’un magnifique feu de poubelle (humm inter de folie !) le conducteur du fourgon a décidé de remplir le peu d’eau que l’on avait utilisé de la tonne par le trou d’homme avec le tuyau d’arrosoir… pour mettre un peu plus de pression il tord le tuyau … et hop l’embout dans la tonne … dommage l’embout ne flotte pas !

118710415

Obligé de vider la tonne et démonter la plaque de compartiment pour le récupérer… !

 

Dimanche dernier… on pars faire une reconnaissance de secteur avec le CCR (camion citerne rural) et CCF (camion citerne feu de forêt) tout va bien on rentre… nickel… peu de temps après le chef de garde pars chercher quelque chose chez lui, il appelle à la caserne en disant qu’il a retrouvé une roue du dévidoir du CCR sur le chemin ! en effet il en manquais une !

060607_160421_ben_pDcBkt

Une autre garde on pars faire de la conduite avec le nouveau VSAV (véhicule de secours et d’assistance aux victimes autrement dit l’ambulance) et le FPTGP (fourgon pompe tonne grande puissance) le chef de garde nous emmène dans les petits chemins comme il en a l’habitude… c’est lui au volant du VSAV (tout neuf de la semaine d’avant) en voulant faire demi tour il a  failli le mettre dans le talus glissant et boueux… on s’est mis à sept pour le pousser. Heureusement le VSAV n’a aucune séquelle par contre je vous raconte pas la gueule de nos tenues après !

113067_Ambulance_Province

Sans parler le la manœuvre lance à mousse où l’on recouvre la cour de la caserne de mousse, ou de l’EPSA 30m (échelle pivotante semi automatique) qui reste coincée lors d’une manœuvre et que nous devons reployer à la manivelle !


690001

14:09 Écrit par M dans Pompier | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : pompier, gardes |  Facebook |

14/05/2008

T.F.E

En 2ème année nous avons une introduction au TFE (Travail de fin d’étude) en vue de l’obtention du diplôme d’état…

J’ai déjà une vague idée du sujet que j’aimerai bosser :

La place du soins relationnel en urgence.

Je n’ai pas encore vraiment de situation interpellante au niveau infirmier.

J’attend avec impatience mon stage aux urgences… !

 

 samu15