24/10/2010

Goutte à goutte!

Je retrouve les perfs grandes ouvertes d'un patient que j'avais perfusé pour des douleurs.

Etonnée je lui demande s'il a touché à la molette de la tubulure...

 

Il me répond:

"- Oui, j'ai accéléré je veux rentrer chez moi!"

 

Je lui dit:

"- Vous savez que sa peut être dangereux de faire sa, si on règle la perfusion c'est qu'il y a une raison!"

alors que j'aurais tellement eu envie de lui repéondre:

... bien sur monsieur vous n'avez cas faire comme vous voulez!...

 

 

perfusion.jpg

 

 

 

Les commentaires sont fermés.