28/02/2011

Strass et paillettes

Un patient un peu alcolisé me demande où est son portefeuille.
Je lui répond que je ne l'ai pas vu, que je ne sais pas où il est.

Il me dit qu'il l'a rangé dans l'armoire du boxe pour qu'il soit en sécurité....!


armoire.jpg


Effectivement il était dans le tiroir à coté des compresses avec un tube de paillette et un briquet!

20:54 Écrit par M dans Les urgences | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/12/2010

Un caprice de maman

4h30 du matin, nous nous rendons dans un quartier riche pour un garçon de 5 ans qui fait une crise d'asthme.

Arrivé sur pace, un magnifique et gigantesque appartement. On pourrai dormir à 5 dans le lit du gamin.

L'état de l'enfant est rassurant et le medecin décide de le transporter à l'hopital pour surveillance sans médicalisation du transport. Il part donc avec nos collègues pompiers.

La maman demande au chef d'agrès s'ils peuvent mettre le "pin pon" pour son enfant, et qu'il voit le camion rouge.

Le chef d'agrès lui répond qu'il n'y a rien d'urgent puisque son enfant n'est plus en crise et que le 2 ton ne serait pas utilisé.

La maman le supplie et fait presque un caprice pour que le camion fasse "pin-pon"...

Le chef d'agrès un peu agacé lui répond qu'à cette heure là on ne vas pas reveiller tout le quartier pour faire plaisir à son enfant.

La maman ne dit plus rien mais fini quand même par promettre à son enfant qu'il aurait un joli cadeau parce qu'il a été sage.

 

PinPon!.jpg



 

Se mettre la "fièvre" sur une inter

Derniège garde aux AR... Il est 2h du mat et nous partons pour une hemorragie d'origine utérine chez une jeune femme de 24 ans.

Appartement de 20m2 avec des lits superposés, les gamins y dorment à 2 dans un lit une place. Elle, elle dort par terre sur une couverture. Ils sont en tout 8 dans l'appartement.

La jeune fille est d'origine indienne, elle présente une hemorragie sur un placenta praévia.

Comme ils disent là-bas, on s'est vraiment mis la "fièvre" sur cette intervention pour sauver la JF et son bébé.

Le lendemain, j'apprend que la jeune femme est sauvée mais que le bébé est dans un état critique.

C'était ma dernière intervention là-haut et je ne saurait jamais si le bébé à été sauvé.

AVP scooter contre VL

AVP scoter contre VL dans une belle rue de Paris.

Nous voilà au milieu de l'avenue entrain de réduire une luxation de cheville sur une fracture ouverte.

Ce que j'en retien de cette intervention... ce ne sont pas les images gores, ni l'endroit magique, mais la curiosité des passants qui regardent, filment alors qu'une personne vit un moment difficile et tragique.

04/12/2010

L'urgence du jour

Me voilà à l'acceuil des urgences et je fais l'entrée d'un homme de 40 ans.

" - Bonjour madame je viens parce que j'ai mal aux parties" me dit ce matin un patient un peu géné.

Je lui demande en lui prenant la température.

" - Vous avez reçu un choc? vos parties son enflées?"

" - Heu... non pas du tout"

Sa fait combien de temps que vous avez mal comme sa?"

"- Heu... ba sa va faire 3 ans, mais aujourd'hui c'est une urgence parce que j'ai plus mal que les autres jours."

 

 

presque-sur-zizi8230-L-2.jpeg

 

27/11/2010

Comme un coup de poignard.

Jeune homme de 28 ans s'est planté un couteau dans le ventre parce que son copain l'a quitté. Méthode d'arakiri... je ne connaissais pas... le principe est de se planter le couteau au niveau abdomonal et de le remonter vers le sternum.

Du sang de partout... une marre... le patient est en choc, il est seropositif et VHB positif.

Le couteau n'est plus en place mais il a une sacré balafre.

C'est impressionnant ce que l'on s'infliger quand le moral n'est pas là.

 

478617.jpg


 

Dernière nuit...

Il est 2h du mat à Paris et nous partons avec l'AR (Ambulance Réanimation) pour un homme tombé du balcon d'un immeuble.

Ils faisaient tous la fête, tous avaient bu, ils jouaient à un jeu à la "con"... marcher sur la rambarde de la barrière du balcon... Il avait 26 ans et il est tombé du 6ème étage.

Ce fut sa dernière soirée...