27/11/2010

Comme un coup de poignard.

Jeune homme de 28 ans s'est planté un couteau dans le ventre parce que son copain l'a quitté. Méthode d'arakiri... je ne connaissais pas... le principe est de se planter le couteau au niveau abdomonal et de le remonter vers le sternum.

Du sang de partout... une marre... le patient est en choc, il est seropositif et VHB positif.

Le couteau n'est plus en place mais il a une sacré balafre.

C'est impressionnant ce que l'on s'infliger quand le moral n'est pas là.

 

478617.jpg